Collections : Accueil - RELIGION - Golgotha

BLANC DE SAINT BONNET Antoine  

De la douleur

2-84137-232-4 - Année : 2008 - 160 Pages - 16 €
Précédé de L'Ecuyer de la mort par François Angelier

COMMANDE


Maître du jeune Léon Bloy, admiré de Barbey d’Aurevilly, pierre d’angle de la pensée légitimiste et du catholicisme contre-révolutionnaire, Antoine Blanc de Saint-Bonnet (1815-1880), nous reste avant tout pour ce bref texte, publié en 1848, hymne à la valeur sanctifiante de la souffrance, véritable bréviaire du Dolorisme chrétien. Paru alors que le débat sur l’anesthésie battait son plein dans les milieux médicaux, il réaffirme les liens consubstantiels entre l’existence humaine et la souffrance, le rôle de cette dernière comme force de réveil et d’accomplissement de l’être qu’elle sculpte veritablement au fil d’une permanente ascèse. Écrit dans un style proche des fulgurances d’Ernest Hello, ce court traité trouve des résonances jusque dans la pensée d’une Simone Weil, la même qui écrivait : « la douleur seule est un contact avec cette nécessité qui constitue l’ordre du monde ».




_______________________

SOMMAIRE


DE LA DOULEUR

Première partie
__________

chapitre I
De la douleur au point de vue de l’Infini

chapitre II
De la douleur au point de vue de l’homme

chapitre III
Œuvre de la douleur dans le temps

chapitre IV
Des fruits de la douleur pour cette vie et au-delà

chapitre V
Ontologie de la douleur

Seconde partie
__________

chapitre VI
Suivez les pas de la Douleur, vous aurez le sens de la vie

chapitre VII
L’homme pleure en venant au monde, plus tard il saura pourquoi !

chapitre VIII
Comment la douleur a été régularisée dans une loi

chapitre IX
Comment le travail applique la douleur aux différents états des âmes

chapitre X
Les âmes sont graduées dans la vie sur les zones de la douleur

chapitre XI
La Douleur équilibre pour le Ciel, le cœur et la volonté


Troisième partie
__________

chapitre XII
L’objection à la douleur vient du point de vue du temps

chapitre XIII
Pourquoi la chute avant la douleur

chapitre XIV
Une idée sur le grand problème

chapitre XV
Douleur et amour : voilà l’homme