Collections : Accueil - RELIGION - Golgotha

GARÇON Maurice  

La vie exécrable de Guillemette Babin sorcière

suivi de Magdeleine de la Croix abbesse diabolique

2-84137-257-7 - Année : 2010 - 224 Pages - 20 €
Textes présentés par Michel Meurger
COMMANDE


Dans les deux ouvrages, Maître Maurice Garçon (1889-1967), magistrat célèbre, mais aussi savant arpenteur du corpus démonologique, dresse le portrait de deux anti-héroïnes.
L’une, Guillemette Babin, sorcière poitevine du temps des guerres de Religion, relève du champ de la fiction, tandis qu’appartient à l’histoire la chronique de l’abbesse de Cordoue, Magdeleine de la Croix, fausse sainte et vraie possédée. Cette Supérieure des Clarisses, gratifiée de roses en hiver et de visitations d’anges au douteux plumage, trompa trente-huit années les plus hautes autorités civiles et religieuses par ses miracles falsifiés.
Les doubles vies de la fermière de Ligugé et de la religieuse espagnole ont suscité l’intérêt de Maurice Garçon. Sur sa piste, le lecteur découvre les sinuosités de rivières souterraines existentielles, Indes Noires de toutes les transgressions.
À la langue gargantuesque, diaprée d’insolentes truculences de Guillemette Babin, fait contraste la sobriété stylistique de Magdeleine de la Croix. Mais par-delà les différences formelles, les œuvres sont liées par la communauté spirituelle des protagonistes. Le burin de l’érudition révèle la consanguinité de ces deux silhouettes sur fond de sabbats, incubat et sortilèges. Magdeleine et Guillemette, sœurs dans la nuit.