Collections : Accueil - HISTOIRE - Horos

GIANNISI Phoebé  

Récits des voies

Chants et cheminements en Grèce archaïque

2-84137-202-2 - Année : 2006 - 232 Pages - 25 €
1 cahier photos nb
COMMANDE


Dans l'Odyssée, les chants et récits de l'aède sont appelés par Ulysse oimai (singulier : oimê), tandis que dans l'Hymne homérique à Hermès, on rencontre pour la première fois en Grèce ancienne l'expression oîmos aoidês, signifiant « voie du chant ». Cette première occurrence de l'expression, qui concerne avant tout l'art poétique de l'époque archaïque, est proche de la naissance en Grèce de la sculpture monumentale en pierre (vie et vie siècles), certes influencée par l'art égyptien. Pourquoi les poètes de l'épopée mais aussi de la poésie lyrique pensaient-ils à leurs récits et leurs chants en tant que « voies » ? Qui y avait-il de commun entre « voies » construites et poèmes ; peut-on en Grèce ancienne envisager de la même manière « narration des voies » et « narration épique » ? Dans la septième Olympique, Pindare nous a légué l'image des chemins de Rhodes portant « des figures semblables à des vivants en marche », une image confirmée par plusieurs interprétations de fouilles des chemins qui mènent à l'agora, qui servent de cimetières ou qui traversent les sanctuaires. Aux abords des premières voies sacrées grecques se dressaient des statues en série et des bâtiments-offrandes : l'espace peut-il ainsi constituer une préhistoire de la narration épique ? Les constructions en pierre ou en marbre pouvaient-elles, dans une période antérieure à l'écriture — mais aussi à ses débuts en Grèce —, jouer un rôle de signes posés dans l'espace préparant le passage à l'écriture à deux dimensions ? Ce sont ces questions auxquelles l'ouvrage tente de répondre.

Phoebé Giannisi est née à Athènes. Elle a obtenu son diplôme d'architecte à l'École Polytechnique d'Athènes (1988) et a soutenu en 1994 une Thèse de Doctorat à l'Université Lyon II-Lumière (Langues, Histoire et Civilisations des Mondes Anciens). Elle enseigne à l'École d'Architecture de l'Université de Thessalie (Volos, Grèce). Elle est l'auteur, en collaboration avec Alexander Tzonis, de l'ouvrage Architecture grecque classique. La construction de la modernité (Flammarion, 2004), traduit en allemand et en anglais. Elle a aussi publié en grec trois recueils de poésie (1995, 1997 et 2005)

______________________

SOMMAIRE

Préface
par Jesper Svenbro


Introduction


Première partie
Oimos, Le récit de l’espace

Chapitre I
Les voies
A. Sanctuaire d’Héra à Samos
B. Sanctuaire d’Apollon à Didymes
C. Délos
D. Sanctuaire(s) d’Apollon à Ptôon

Chapitre II
Poikilia ; Voies de Grèce et Voies d’Égypte

Chapitre IV
Mots-termes pour les offrandes


Deuxième partie
Oimê et oimos aoidês : Les voies du chant

Chapitre I
Oimos aoidês :
La métaphore du chemin du chant


Chapitre III
Mnémotechnique

Chapitre IV
Ichnos, la trace, basis, le pas,
le mètre et le rythme



Troisième partie
Katalegein, steichein, kosmein
Catalogues, mémoire, narration

Chapitre I
Généalogies, listes de noms propres
et listes de lieux géographiques

Chapitre II
La description de l’itinéraire : Circé

Chapitre III
L’itinéraire narratif :
Ulysse, la Voie des tablettes

Chapitre IV
Cheminement dans l’hymne homérique
à Apollon et song-lines

Chapitre V
Chemin et chant, agalma et mémoire


Conclusion

Bibliographie