Collections : Accueil - HISTOIRE - Horos

GANGLOFF Anne  

Dion Chrysostome et les mythes

Hellénisme, communication et philosophie politique

2-84137-195-6 - Année : 2006 - 432 Pages - 28 €
COMMANDE


Les mythes grecs traditionnels sont séduisants, mais aussi inconvenants, invraisemblables, douteux, mensongers. Les dieux combattent les uns contre les autres, les familles et les cités sont détruites par l’absence de maîtrise d’un seul individu. Faut-il alors, comme Platon dans la République, chasser Homère et la poésie hors de la cité idéale ? N’est-il pas possible de concilier plaisir des mots et vérité des sages, dans un objectif d’éducation morale et politique ?
Dans cette perspective, une recherche innovante a été menée par Dion de Pruse, surnommé « Bouche d’or », sophiste grec de la fin du ier siècle-début du iie siècle après J.-C. Ce livre se propose de reconstruire la pluralité des raisons, des étapes, des aspects, des enjeux de son entreprise, dans différents contextes de discours. Dion, excellent orateur, pédagogue et politique, a élaboré une « rhétorique philosophique » qui dépasse l’habituelle opposition entre le vrai et le faux, et qui repose sur un usage original des mythes. D’objets culturels, ceux-ci deviennent des objets éducatifs destinés aussi bien aux foules qu’à l’empereur, sans perdre leur ancrage dans la tradition hellénique du mythe. En réformant les mythes, Dion entend « corriger » ses contemporains. Mais le mythe est aussi chez lui un instrument d’analyse et d’exploration intellectuelle, utilisé pour penser une société caractérisée par sa diversité culturelle et identitaire. Il permet de réfléchir à une définition de l’hellénisme au sein de l’Empire, à une conception du pouvoir romain, aux rapports entre celui-ci et ses sujets, enfin, de manière élargie, aux relations de l’homme avec l’univers et avec le divin.

_______________________

SOMMAIRE

Chapitre I
Claude CALAME
Identités d’auteur à l’exemple de la Grèce classique :
signatures, énonciations, citations

Chapitre II
Gregory NAGY
L’aède épique en auteur : la tradition des Vies d’Homère

Chapitre III 
Roger CHARTIER
La parole ailée et sacrée

Chapitre IV
Jesper SVENBRO
La naissance de l’auteur dans une inscription grecque
(Anthologie palatine 6, 197)

Chapitre V
Anne-Marie CHRISTIN
L’énonciation écrite en Europe à l’ère de l’imprimé :
de la présence du blanc à la lecture d’auteur

Chapitre VI 
André LAKS
“Qu’importe qui parle” :
sur l’anonymat platonicien et ses antécédents

Chapitre VII
Dinah RIBARD
Anonymat philosophique et exigence autoriale à l’époque moderne

Chapitre VIII
Christian JACOB
La construction de l’auteur dans le savoir bibliographique antique : à propos des Deipnosophistes d’Athénée

Chapitre IX
Jean-Marc CHATELAIN
La définition bibliographique de l’auteur, entre reconnaissance technique et reconnaissance morale

Chapitre X
Florence DUPONT
Comment devenir à Rome un poète bucolique ?
Corydon, Tityre, Virgile et Pollion

Chapitre XI
Christian JOUHAUD
“Qu’est-ce qu’un auteur ?”
de l’Antiquité romaine au xviie siècle