Collections : Accueil - HISTOIRE - Horos

BOUCHÉ-LECLERCQ Auguste  

Histoire de la divination dans l'Antiquité

2-84137-127-1 - Année : 2003 - 1120 Pages - 49 €
Présentation de Stella Georgoudi
COMMANDE


« La divination — écrivait Jean-Pierre Vernant — est la chose du monde la mieux partagée ». Commune à toutes les religions, moyen indispensable de communication entre le monde des hommes et l’univers des dieux, la divination, c’est l’art de percevoir les desseins des puissances surnaturelles, de scruter leur volonté, afin d’obtenir des enseignements précieux sur ce qui compose le destin humain. Portant sur le passé, le présent ou l’avenir, ce dialogue constant entre les hommes et ces puissances se déroule solidement rattaché aux usages, aux rites traditionnels, aux pratiques cultuelles, voire aux règles civiques.
Or, l’étude moderne de cet art divinatoire commence véritablement avec l’œuvre monumentale d’A. Bouché-Leclercq, Histoire de la divination dans l’Antiquité (i-iv volumes, Paris, 1879-1882). Centré surtout sur la Grèce, mais sans négliger la « divination italique (étrusque-latine-romaine) », à laquelle est consacré le quatrième tome, cet ouvrage important constitue le traité le plus complet sur le sujet, une vraie encyclopédie qui demeure fondamentale par la foule des renseignements, la masse des documents, les innombrables détails significatifs que l’auteur a patiemment réunis, grâce à des recherches approfondies.
Historien et « humaniste » qui « pense et qui fait penser », fin connaisseur des langues et littératures grecques et latines, A. Bouché-Leclercq a été salué comme un « esprit lucide, ennemi des demi-clartés », il a été loué pour « la vigueur de son argumentation et l’ampleur de son érudition ».
Dans cette œuvre, qualifiée d’« essentielle » par la Real-Encyklopädie, la « divination hellénique » est minutieusement explorée, à travers une documentation littéraire riche et variée. Tous les aspects de l’art mantique grec sont longuement traités et expliqués, dans les trois premiers volumes : les différentes « méthodes divinatoires », les divers « sacerdoces individuels » et « collectifs », les multiples centres oraculaires des dieux et des héros, mais aussi les « oracles des morts », voire certains « oracles exotiques hellénisés » (égyptiens et syriens).
Cependant, ce vaste ensemble n’est pas seulement une somme classique sur la divination dans l’Antiquité. Comme l’écrivait Bouché-Leclercq lui-même : « Je n’ai pas vu, dans ce livre, un exercice de pure érudition, mais aussi et surtout une occasion de méditer sur des problèmes dont le souci est l’honneur et le tourment de notre espèce ».


________________________

SOMMAIRE

Introduction


DIVINATION HELLÉNIQUE

PREMIERE PARTIE. — LES MÉTHODES DIVINATOIRES

LIVRE PREMIER. — DIVINATION INDUCTIVE
Chapitre premier. — Divination par les actes instinctifs des êtres animés.
Chapitre deuxième. — Des signes fournis par la structure des êtres inanimés.
Chapitre troisième. — Divination par les objets inanimés.
Chapitre quatrième. — Divination cléromantique.
Chapitre cinquième. — Divination météorologique.
Chapitre sixième. — Divination sidérale ou astrologie.
Chapitre septième. — Divination mathématique.
Chapitre huitième. — Morphoscopie astrologique.


LIVRE DEUXIÈME. — DIVINATION INTUITIVE
Chapitre premier. — Divination par les songes ou oniromancie.
Chapitre deuxième. — Divination nécromantiqne.
Chapitre troisième. — Divination enthousiaste ou chresmologie.
Conclusion.

DEUXIEME PARTIE. — LES SACERDOCES DIVINATOIRES

LIVRE PREMIER. LES SACERDOCES INDIVIDUELS
Chapitre premier. — Les Devins (Divination inductive).
I. - Devins de l’âge héroïque.
II. - Devins mythiques.
III. - Devins de l’âge historique.
Chapitre deuxième. — Prophètes-chresmologues (Divination intuitive).
Chapitre troisième. — Les Sibylles et les chants sibyllins.
Chapitre quatrième. — Exégètes.

LIVRE DEUXIÈME. — LES SACERDOCES COLLECTIFS OU ORACLES
PREMIÈRE SECTION. — ORACLES DES DIEUX.
Chapitre premier. — Oracles des divinités Titaniques.
Chapitre deuxième. — Oracles de Zeus.
Chapitre troisième. — Oracles de Héra, Poseidon, Pluton, Hermès, Pan, Dionysos, Aphrodite.
Chapitre quatrième. — Oracles d’Apollon, prophète de Zeus.
I. - Oracle de Délos.
II. - Oracle de Delphes.
III. - Oracles d’Apollon en Béotie, en Eubée, et dans le Péloponnèse.
IV. - Oracles d’Apollon en Asie-Mineure.
Chapitre cinquième. — Oracles d’Asklêpios, délégué d’Apollon.
Chapitre sixième. — Oracles d’Héraklès.

DEUXIEME SECTION. — ORACLES DES HEROS.
Chapitre premier. — Oracles de Trophonios, d’Amphiaraos et de Tirésias.
Chapitre deuxième. — Oracles divers.

TROISIÈME SECTION. — ORACLES DES MORTS.

QUATRIÈME SECTION. — ORACLES EXOTIQUES HELLÉNISES.
Chapitre premier. — Oracles égyptiens.
Chapitre deuxième. — Oracles syriens.


DIVINATION ITALIQUE

LIVRE PREMIER. — DIVINATION ÉTRUSQUE
Chapitre premier. — Science divinatoire des haruspices.
I. - Théorie du temple.
II. - Science fulgurale.
III. - Auguration toscane.
IV. - Extispicine étrusque ou haruspicine.
V. - Interprétation et procuration des prodiges.
Chapitre deuxième. — Histoire des haruspices.

LIVRE DEUXIÈME. — DIVINATION LATINE ET OMBRO-SABELLIQUE
Chapitre premier. — Vaticination.
Chapitre deuxième. — Présages fortuits.
I. - Divination ominale,
II. - Divination par les Sorts.
Chapitre troisième. — Auspices.

LIVRE TROISIÈME. — DIVINATION OFFICIELLE DES ROMAINS
PREMIÈRE SECTION. - LES AUGURES.
Chapitre premier. — Science des Augures romains.
I. - Rituel augurai et méthodes divinatoires.
II - Droit augurai.
Chapitre deuxième. — Histoire du collège des Augures.

DEUXIÈME SECTION. — LES QUENDECEMVIR1 S. F.
Chapitre premier. — Les Livres sibyllins.
Chapitre deuxième. — Histoire du collège des Quindécemvirs.


EPILOGUE. — La Divination gréco-romaine et les lois impériales.


INDEX ANALYTIQUE.