Collections : Accueil - RELIGION - Hors collection religion

BONCOUR Elisabeth - GIRE Pierre - MANGIN Eric  

Maître Eckhart écrivain

2-84137-336-9 - Année : 2017 - 248 Pages - 25 €
A paraître en novembre 2017
COMMANDE


Théologien et philosophe, Eckhart (1260-1328), aujourd’hui l’un des auteurs les plus connus du Moyen-Âge, a enseigné à l’Université de Paris, s’efforçant tout-à-la fois d’«expliquer par les raisons naturelles des philosophes les affirmations de la sainte foi chrétienne et de l’Écriture dans les deux testaments» et de «montrer comment les vérités des principes, des conclusions et des propriétés des choses de la nature sont clairement indiquées […] dans ces mêmes mots de l’Écriture» (Commentaire sur l’Évangile de Jean). Auteur d’une œuvre abondante écrite dans le latin savant mais aussi dans la langue vernaculaire, Eckhart ne peut-il pas être considéré comme un écrivain?

«J’ai écrit un jour dans mon livre» (Sermon 12), ou encore: «Je pensais hier soir que Dieu devait être dépossédé de sa sublimité […] un Dieu abaissé; cela me plut tellement que je l’écrivis dans mon livre» (Sermon 73). On s’accorde aujourd’hui pour reconnaître l’apport de ses textes à la langue allemande. Eckhart a forgé toute une terminologie pour exprimer la vie de l’âme et les mouvements qui la traversent. Son style est également très littéraire et parfois même assez poétique par le rythme qu’il imprime à ses phrases et la récurrence de certains termes produisant ainsi un jeu de sonorité intérieure. Il existe aussi une tension permanente dans son œuvre entre la conscience d’une présence et l’impossibilité de pouvoir l’exprimer. Ce colloque international propose d’analyser la dimension littéraire de l’œuvre eckhartienne à partir des paradigmes classiques (écrit/oral, latin/allemand, lesemeister/lebemeister, expérience/écriture…) mais aussi d’envisager les travaux les plus récents sur le maître rhénan comme par exemple la nouvelle numérotation des Sermons allemands selon l’ordre liturgique établie par Loris Sturlese.




Introduction – Eric Mangin

Le Moyen-Age et l’idée de littérature  – Jean-René Valette

La question de l’écrivain spirituel – Marie-Pascale Halary

Le travail rédactionnel de Maître Eckhart (Versions, doublets et variantes. Y-a-t-il une trace du travail rédactionnel d’Eckhart dans les différentes versions d’un même sermon ?) – Eric Mangin

La création d’un langage mystique et la production littéraire à partir de l’œuvre de Marguerite d’Oingt – Claudine Fréchet et Jean-Pierre Gerfaud

Forme et sens chez Maître Eckhart et Marguerite Porete – Elodie Pinel

Evénement et invention du langage. Maître Eckhart, Dante Alighieri et Raymond Lulle – Dominique de Courcelles

L’exégèse biblique d’Eckhart et l’art d’accomplir l’Ecriture en soi – Jean-Claude Lagarrigue

L’image de Dieu en l’homme. Eckhart disciple d’Augustin ? – Elisabeth Boncour

L’écriture d’Eckhart, l’exemple de la théologie trinitaire – Marie-Anne Vannier

Performance communicative chez Maître Eckhart, approche programmative du Sermon 48/116 – Yves Meessen

Expérience mystique et vérité – Pierre Gire

Le Sermon allemand Ave gratta plena (Le 1,28) – Sigrun Jàger

Eckhart et ses lecteurs – Jean-Marie Gueullette