Collections : Accueil - RELIGION - Hors collection religion

Collectif  

Le sujet absolu

Une confrontation de notre présent aux débats du XVIIe siècle français

2-84137-210-2 - Année : 2007 - 296 Pages - 26 €
Textes réunis par Pierre-Antoine Fabre, Pascale Gruson et Michèle Leclerc-Olive
COMMANDE


Réunis autour des travaux de Daniel Vidal qui ont restitué aux développements de la mystique abstraite et de la doctrine du Pur amour au xviie siècle, outre la force et l’exigence conceptuelle de ces textes singuliers, leur amplitude sociale, historien(ne)s, philosophes, sociologues, mathématicien(ne)s, ont voulu engager une confrontation exigeante de ces deux présents. Ils ont affronté des lieux qui, dans l’un comme dans l’autre, sont essentiels : les opérations financières publiques et privées dans leurs interdépendances et leurs rapports à l’intérêt général ; les modes d’argumentation et leurs effets dans notre vie commune ; l’ordre juridique. Ils ont fait surgir de possibles correspondances, des espaces de débat, des questions partagées. Ils ont approché, loin de la « créature du Roi », loin de « l’Homo œconomicus », l’irréductibilité du Sujet absolu.

Dans le contexte complexe de la « mondialisation libérale » des échanges économiques, cette mise en regard pose le problème de la responsabilité des acteurs dans la structuration du champ de ces échanges, et plus radicalement, celui de la décision de gouvernement – gouvernement des choses, des corps et des âmes – dont le xviie siècle, soudain vertigineusement présent, définit le principe et les limites.




______________________

SOMMAIRE

Pascale Gruson
Actualité du XVIIe siècle.

— Pourquoi confronter le XVIIe siècle à notre présent ?
— La confrontation.
— Actualité du XVIIe siècle ou enchevêtrement des présents ?

Ouverture
Temporalités du XVIIe siècle français.

Pierre-Antoine Fabre
Le XVIIe siècle, champ de bataille historiographique.

Daniel Vidal
Le « temps » mystique en sa généalogie. Esquisse.

PREMIERE PARTIE
« Capitalismes modernes : quelles rationalités à l’œuvre ? »

Isabelle Aristide-Hastir
Les Finances du Royaume de France de Henri IV au début du règne de Louis XIV.
Quelques repères sur les grandes orientations de la monarchie et leurs enjeux.
— Rappel chronologique
— Les hommes des finances
— Les paradoxes de la monnaie et du crédit
— Conclusion.

Robert Descimon
Comment critiquer la raison mystique ? Dévotion et finance au XVIIe siècle.
— Un philosophe sociologue parmi les historiens
— La défaite de la Ligue, condition de l’éclosion mystique
— Mystique abstraite et finance.

Marc Humbert
L’aspiration vers la perfection des marchés dans une société sans morale et sans politique.
— La science économique et ses ambitions.
— Une mystique a-morale.
— Une supercherie infernale
— Peut-on conclure ?

Jean-Yves Grenier
Discussion. Comment penser l’économie ?

Deuxième partie
De l’argumentation : Jansénistes, réformés, jésuites…
Enjeux théoriques et politiques

Alain Cantillon
On doit travailler pour l’incertain.

Daniel Vidal
De la société à la communauté, du débat à la doctrine :
de quelques transformations dans l’argumentaire des sermons protestants, 1650-1750.
— Au cœur des énoncés : la syllabe brûlée.
— La parole négociée.
— Espaces de liberté
— Sens en débat, société d’écoute.
— « Vérité » est « mystère ».
— La référence ineffable.
— Incertitude et « société » - doctrine et communauté.

Claude Imbert
Implications et applications civiles de la mathématique janséniste.
— Galiléisme civil, évergétisme princier et pratiques hobbesiennes.
— Arithmétiques pascaliennes.
— Implications épistémologiques.
— L’art de penser.
— Probabilité contre évergétisme épistémologique.
— Vie civile.

Michèle Leclerc-Olive
Probabilités et formalisations du jugement.
— Que font les mathématiciens lorsqu’ils « probabilisent » le monde ?
— Les travaux de Bernoulli à la lumière de cette grille d’analyse
— Probabilité et action
— Des limites de l’additivité
— Enjeux théoriques et politiques liés à ces décisions épistémologiques
— Formalisation et modélisation. (Annexe)

Nicole El Karoui
Mathématiques : outil ou alibi dans la gestion des risques financiers.
— Introduction.
— Les marchés dérivés.
— Prix et arbitrage.
— Théorie des processus stochastiques.
— Black et Scholes : un point de vue révolutionnaire dans la théorie du portefeuille et des actions.
— Une rationalité différente de l’assurance.

Michèle Leclerc-Olive
Discussion
— Une citation de Keynes.
— Penser l’improbable ?

Troisième partie
Du sujet du Roi à la personne civile

Paolo Napoli
« Faire vivre chacun selon sa condition et son devoir ».
La police et le statut de la personne à l’âge classique.
— Domat
— La police et la personne
— La mesure

Daniel Vidal
Mystique du Pur Amour et désaffect : de la « créature » au sujet civil.
— Transferts de jouissance
— Un inconscient structuré comme un rapport de pur amour.
— L’absolu désaffect

Claude Liscia
À propos de l’émergence du sujet dans la tragédie française au XVIIe siècle.
— La tragédie française, une spécificité du XVIIe siècle.
— Mises en scène contemporaines.

Bernard Edelman
Deux figures du droit d’auteur : droit de propriété et contrat social.
— Naissance du droit de « propriété littéraire ».
— L’aporie de Diderot, 1705.
— La figure du contrat social

Jacques Le Brun
Discussion. L’inconscient, le sujet, la jouissance
— L’inconscient.
— Le sujet.
— La jouissance.

Considération intermédiaire.
Ian Hacking
De l’usage des probabilités dans le raisonnement.


Conclusion
Espace mystique et espace politique

Pierre-Antoine Fabre
Espace mystique et espace politique : la décision ignatienne.

Daniel Vidal
« Actualité » du temps, « éternité » de l’instant.



Bibliographie sélective de Daniel Vidal

Liste des auteurs.