Collections : Accueil - RELIGION - Hors collection religion

GOICHOT Emile  

Henri Bremond, historien de la « faim de Dieu »

2-84137-193-X - Année : 2006 - 358 Pages - 26 €
Choix de textes et introduction par François Trémolières
COMMANDE


Le présent volume rassemble les plus marquantes des études bremondiennes rédigées, de 1969 à sa mort, par Émile Goichot. Auteur d’un ouvrage majeur sur Henri Bremond historien du sentiment religieux. Genèse et stratégie d’une entreprise littéraire (1982), considéré à ce titre comme le meilleur spécialiste de Bremond, il avait accepté de prêter son concours à notre réédition de l’Histoire littéraire du sentiment religieux et travaillait à une biographie de l’abbé au moment de sa disparition brutale, en juin 2003.
Ces études offrent la meilleure introduction à la monumentale entreprise bremondienne, en en restituant la logique interne et les enjeux d’historiographie. Elles permettent de comprendre l’unité profonde des préoccupations d’un homme dont le projet d’historien prend naissance dans la proximité du modernisme et qui ne s’en est distrait qu’en apparence lorsqu’il a déclenché, dans les années 1920, la querelle de la « poésie pure » : une même « faim » est au principe de la mystique et de la poésie. Insatisfait de toute approche « notionnelle » du religieux, Bremond découvre dans la spiritualité française du xviie siècle la possibilité d’un autre discours, qui soit fidèle à l’expérience du silence de Dieu.

Émile Goichot (1925-2003) a été professeur de littérature française moderne et contemporaine à l’université Marc-Bloch de Strasbourg. Outre ses travaux sur Bremond, il est également l’auteur de Alfred Loisy et ses amis (Cerf, « Histoire », 2002), l’éditeur d’un volume de correspondance entre Luigi Sturzo e gli intellectuali cattolici francesi (Rubbettino Editore, 2004), l’introducteur et le traducteur en français, avec Élisabeth Arnoult de Pirey, de Don Giuseppe De Luca, La Piété. Approche historique (Letouzey et Ané, 1995). Les Presses universitaires de Strasbourg ont publié en 2005 sa thèse complémentaire et divers travaux sur Les Examens particuliers de M. Tronson. Essai sur la formation du prêtre « classique ».



________________________

SOMMAIRE


Introduction, par François Trémolières

« L’humanisme dévot » de l’abbé Bremond :
Réflexions sur un lieu commun
(Revue d’ascétique et de mystique, 1969)

La Poésie pure ou Emmaüs ? L’enjeu d’une querelle littéraire
(Travaux de linguistique et de littérature, 1980)

Deux historiens à l’Académie
(Revue d’histoire ecclésiastique, 1983)

Henri Bremond et l’histoire de la spiritualité
(Ricerche di storia sociale e religiosa, 1985)

Un historien dans son histoire : le cas Bremond
(in L’Institution de l’histoire, t. II : Mythe, mémoire, fondation,
Maurice Sachot éd., 1989)

Sentiment religieux, pietà, vissuto religioso
(in Contributi a la storia socio-religiosa. Omaggio di dieci studiosi
a Gabrielle De Rosa
, Agnese Lauretta Coccato éd., 1997)

Henri Bremond. Aux frontières de l’hagiographie
(in Sanctity and Secularity during the Modernist Period…,
Lawrence F. Barmann et C. J. T. Talar éd., 1999)

Henri Bremond. Un chemin dans la nuit
(2003, inédit)

Annexe :
Henri Bremond et les « mal-pensants » du XVIIe siècle
(Ricerche di storia sociale e religiosa, 1985)

Publications d’Émile Goichot