Collections : Accueil - RELIGION - Atopia

SURIN Jean-Joseph  

Ecrits autobiographiques - 1654

Triomphe de l'amour divin sur les puissances de l'Enfer (1654-1660) Science expérimentale des choses de l'autre vie (1663)

2-84137-323-93 - Année : 2016 - 488 Pages - 32 €

Présentation, notes et bibliographie par Adrien Paschoud
COMMANDE


Les écrits autobiographiques du Père jésuite Jean-Joseph Surin sont d'une importance capitale pour qui souhaite approcher la culture mystique et la pensée démonologique du xviie siècle français. Ils constituent une voie d'accès privilégiée à l'un des événements les plus retentissants du règne de Louis XIII : l'affaire des possessions de Loudun (1632-1638) à laquelle Surin, accompagné de plusieurs de ses coreligionnaires, prit part en tant qu'exorciste. Un combat spirituel qui le mena pourtant aux confins de la folie : peu après son arrivée à Loudun, en effet, Surin acquiert la conviction que le diable s'est « imprimé » dans « les pensées secrètes [de son] cœur ». S'ensuit alors un « temps de grandes ténèbres » qui empêchera le jésuite de parler et d'écrire durant près d'une quinzaine d'années, malgré de brefs éclairs de lucidité. Surin connaîtra cependant une rémission en 1654, date à partir de laquelle il rédige une œuvre abondante, entièrement tournée vers la fusion extatique en Dieu. Les deux ouvrages que nous présentons dans une nouvelle édition forment le récit rétrospectif et exemplaire - au sens rhétorique du terme - d'une délivrance. Surtout, ils constituent un témoignage d'une remarquable précision sur les territoires de l'irrationnel dans lesquels s'énonce une conscience en proie au plus grand désarroi spirituel, avant de recouvrer le « sublime état de la grâce ». Si elle est d'abord effusion devant les grandeurs célestes, l'œuvre de Surin relève également de l'exercice du jugement, de la prédication, de l'argumentaire polémique. Elle se situe à la croisée de plusieurs déterminations - théologiques, épistémiques, institutionnelles - qui innervent de plain-pied les modalités discursives du dessaisissement de soi, qu'il soit placé sous l'emprise du diabolique ou du divin.


______________________

SOMMAIRE


Introduction par Adrien Paschoud

Triomphe de l'amour divin
sur les puissances de l'Enfer

Préface
Introduction
Chapitre I : Comment le Père Surin entreprit d'exorciser la Mère prieure, et de l'état de l'un et de l'autre
Chapitre II : De la manière de procéder que tint le Père Surin en la conduite de la Mère prieure, et comment il la mit sous la protection de saint Joseph
Chapitre III : Comment le Père Surin, ayant entrepris de déraciner les démons seulement en perfectionnant la Mère prieure, fut lui-même attaqué et obsédé du Diable ; et comment, par la force du saint Sacrement, il donna commencement à son affaire
Chapitre IV : De la résolution que prit la Mère prieure de se donner totalement à Dieu, et comment Dieu commença à lui faire de grandes grâces, la Mère s'étant livrée à l'oraison et à la pénitence
Chapitre V : De la voie qui fut tenue en la conduite de l'oraison de la Mère prieure, de la grande résistance que les diables y apportèrent et comme elle fut ordonnée selon la forme des « Exercices spirituels » de Saint Ignace, avec la grande bénédiction que Dieu donna à cette voie
Chapitre VI : Comment la Mère prieure joignit à l'esprit de l'oraison une grande pénitence ; et du travail qu'elle prit à mortifier son naturel, des grands combats qu'elle eut avec les démons, et des efforts qu'ils firent pour lui faire abandonner la pénitence
Chapitre VII : Comment la Mère fut délivrée d'un autre démon qui la possédait
Chapitre VIII : Des grands travaux qu'il fallut souffrir avant que la Mère fût entièrement quitte des démons
Chapitre IX : Comment le Père Surin fut retiré de Loudun, et des choses qui arrivèrent en son absence
Chapitre X : Comment le Père Surin fut renvoyé à Loudun, et finit heureusement son travail par l'entière délivrance de la Mère
Chapitre XI : Contenant ce qui arriva avant et pendant le voyage de la Mère en Savoie


Science expérimentale
des choses de l'autre vie

Préface
[Note préliminaire]

Première partie de la Science expérimentale où sont les arguments qui prouvent les choses de l'autre vie

Chapitre I : Preuves qu'il y a véritablement des démons, prises des signes qu'ils ont laissés à leur sortie du corps des personnes possédées
Chapitre II : Preuves qu'il y a véritablement des démons, prises de la connaissance qu'ils ont des pensées secrètes du cÅ“ur humain
Chapitre III : Preuves qu'il y a véritablement des démons, prises des effets surnaturels qu'ils ont produits dans le corps des personnes possédées. Conversion de Monsieur de Queriolet

***

Seconde partie de la Science expérimentale en laquelle le Père Surin parle des maux qui lui sont arrivés ensuite de la possession des démons chassés par son ministère

Chapitre I : Introduction au récit des choses qui lui sont advenues par l'obsession des démons, par l'espace de vingt ans
Chapitre II : Comme quoi le Père, sortant de l'obsession manifeste des démons, tombe en un serrement étrange de ses puissances et en des peines d'esprit
Chapitre III : De l'origine de cette peine et du corps et de l'esprit, et comme il fut envoyé au tombeau du B[ienheureux] François de Sales
Chapitre IV : Comme le Père vint à telle affliction qu'il croyait être damné, et comme dans cette affliction, se précipita d'une fenêtre d'où Dieu le sauva
Chapitre V : Des grandes et horribles tentations de se tuer que le Père a eues pendant sept ou huit ans
Chapitre VI : Des étranges impressions contre Jésus-Christ et diverses idées d'hérésies, dont Dieu délivra le Père nonobstant que ces impressions eussent été terribles en son esprit
Chapitre VII : Comme quoi le Père tomba en extrême faiblesse, paraissant comme hors de sens, et de la protection de Dieu en tout cela
Chapitre VIII : Des biens et des grâces que notre Seigneur fit au Père pendant qu'il était tenu pour fou
Chapitre IX : De quelques autres peines que le Père souffrit fort utiles à son âme
Chapitre X : De quelques accablements que notre Seigneur permit [de] venir de l'extérieur, qui travaillaient le Père avec excès
Chapitre XI : Comme quoi notre Seigneur donna commencement à la réparation des forces du Père, et comme il fut à Saintes
Chapitre XII : Comme quoi notre Seigneur le remit en ses forces et en sa joie
Chapitre XIII : Comment il se fit que la grâce et la joie s'augmentèrent dans le Père, comme il changea tout à fait d'état jusqu'à son entière guérison
Chapitre XIV : Comme le Père se fortifia en son bon état et fit grand progrès dans ce meilleur état
Chapitre XV : De l'entier rétablissement du Père dans sa santé et dans la joie et comme il marcha librement et fut remis en ses fonctions
Chapitre XVI : Comment ce Père reprit son mouvement, et fut guéri de l'impuissance de marcher, qui avec les autres maux l'avait tenu près de vingt ans
Chapitre XVII : Continuation de la même matière et de la parfaite guérison du Père

***

Troisième partie de la Science expérimentale, où le Père traite des choses en particulier qu'il a reçues à l'occasion et ensuite de la possession de Loudun (ce qui est secret et ne se doit communiquer à personne)

Chapitre I : Du commencement des grâces extraordinaires que le Père reçut, étant dans l'emploi d'assister la Mère de Loudun
Chapitre II : Comme ces visites de notre Seigneur se firent longtemps devant la Mère, et d'une très signalée le jour de l'Invention [de] la sainte Croix
Chapitre III : Comme quoi en suite de ses opérations de grâce l'âme demeura dis-
posée en son temps dans toutes ces actions ; d'un changement qui lui advint
Chapitre IV : D'une autre chose qui advint au Père un jour de l'Invention de [la] sainte Croix peu avant sa guérison ou soulagement
Chapitre V : Des grâces que le Père reçut par la sainte Eucharistie
Chapitre VI : D'autres expériences que le Père eut pendant ce temps et aussi durant son affliction sur des choses divines et comme le ressort de tout cela était l'amour
Chapitre VII : De quelques autres faveurs signalées de Dieu qu'il a éprouvées en cet état
Chapitre VIII : Comme sa mère se fit carmélite, et comme quoi notre Seigneur aida à cela, et de la grâce qu'il y fit
Chapitre IX : De quelques grâces reçues après cette réparation de forces, et pendant le temps des peines
Chapitre X : Comme quoi Dieu fit la grâce au Père de se tenir à l'obéissance, et des grands biens qu'il lui a faits par là
Chapitre XI : Après ces travaux que le Père eut en l'obéissance, notre Seigneur l'en délivra, et le mit en paix
Chapitre XII : D'une autre grâce notable que le Père reçut laquelle consiste dans
l'union avec Jésus-ChristChapitre XIII : Continuation des mêmes sujets et des grâces que le Père reçut par ces occasions
Chapitre XIV : De l'aboutissement de tout cela à l'état de la foi, où l'âme semble tenir un bien plus grand que tout ce que nous avons dit

***

Quatrième partie de la science expérimentale contenant des réflexions sur les vérités qui ont été déduites en la première section

Chapitre I : Qu'il y a un Dieu, tel que l'église le croit et le révère
Chapitre II : Que ce Dieu est vengeur des crimes, et que le pêché est son contraire
Chapitre III : Réflexions sur la nature et les forces des démons, et sur l'économie du royaume des ténèbres
Chapitre IV : Continuation des mêmes matières ; et des différentes opérations des anges, selon leur nature
Chapitre V : Réflexions sur la possession ; et comme c'est une des grandes choses de la puissance des démons
Chapitre VI : Continuation du même sujet ; et comment la vie de la possession fut ôtée peu à peu au Diable, et que sa sortie fut une espèce de mort
Chapitre VII : Réflexions sur cette grande vérité, qu'une bonne volonté est toute-puissante, et que contre elle, l'Enfer n'est que comme une puce qui, sans cela, est un géant insurmontable
Chapitre VIII : Réflexion qui prouve cette vérité qu'il n'y a qu'à se tenir à l'obéissance vers Dieu, et que le bien des vrais obéissants y est attaché
Chapitre IX : Comment dans cette histoire, notre Seigneur fit tout le contraire de ce que voulait le supérieur, nonobstant qu'il veuille toujours qu'on lui rende obéissance
Chapitre X : Réflexions sur cette vérité : pour chasser les démons, il faut faire usage de la bonne volonté de la personne possédée
Chapitre XI : Que de là s'ensuit une grande vérité, qui est que dans les personnes mêmes qui ne sont pas possédées, la même bonne volonté vient à bout de tout, et qu'on se délivre des démons et leurs embûches par la même voie
Chapitre XII : Qu'il y a une Providence qui assiste ceux qui se fient en elle, qui les secourt en de grandes extrémités, et qui jamais ne leur manque
Chapitre XIII : Conclusion sur cette quatrième partie, qui est une réflexion sur la matière de la possession
Chapitre XIV : Réflexions sur la différence entre les bons esprits et les diables
Chapitre XV : Réflexions sur la puissance de saint Joseph, et sur l'assistance qu'en reçoivent les âmes qui lui sont dévotes
Chapitre XVI : Dernière réflexion : que la Providence de Dieu a été singulière en cette possession, en donnant dans toutes les occasions des preuves suffisantes que c'étaient des démons, et que Dieu et l'église dominent sur eux


Annexes

I. Pierre de Bérulle, Traité des énergumènes, 1599, extrait du chapitre II
II. Surin, « Lettre écrite à Monseigneur l'évêque de Poitiers » (1635)
III. Surin, « Lettre du 3 mai 1635 », Correspondance
IV. Jean de la Croix, La Montée du Carmel, livre II, chapitre XVI (extrait)
V. Surin, « Lettre du 15 juillet 1663 », Correspondance
VI. Surin, « Lettre du 21 juillet 1662 », Correspondance
VII. Mathias Tanner, Societas Iesu usque ad sanguinis et vitæ profusionem militans, in Europa, Africa, Asia, et America, contra gentiles, Mahometanos, Judæos, hæreticos, impios, pro Deo, fide, ecclesia, pietate. Sive vita, et mors eorum, qui ex societate Iesu causa fidei, et virtutis propugnatæ, violenta morte toto orbe sublati sunt (Pragæ, Johann Nicolaus Hampel, 1675), frontispice (section américaine)


Bibliographie

Index NOMiNUM