Collections : Accueil - RELIGION - Atopia

SHREWSBURY (Lord)  

Les vierges stigmatisées du Tyrol - 1845

2-84137-215-7 - Année : 2007 - 192 Pages - 20 €
Précédé de Le corps d'amour blessé
COMMANDE


Dans les années 1840, un voyageur anglais, comme on en rencontrait alors sur le continent, Lord Shrewsbury, chrétien fervent, curieux de singularités religieuses, entreprit, en traversant l’Autriche, de se rendre au chevet de deux femmes stigmatisées dont la renommée lui était parvenue. L’une et l’autre vivaient dans d’obscurs villages du Tyrol italien : Maria von Mœrl à Caldaro et Domenica Lazzari à Capriana. Sous la forme d’une lettre à un ami resté en Angleterre, Lord Shrewsbury rend compte des observations faites directement sur le terrain : aspect physique, comportement, modalités de la vie quotidienne, extases, hémorragies du vendredi, tout l’ordinaire de l’expérience vécue de la stigmatisation est ainsi passé en revue, avec l’admiration la plus respectueuse mêlée au sentiment de l’étrangeté.
Le traducteur français anonyme a complété la lettre de Lord Shrewsbury par une longue notice consacrée à la biographie d’Anne-Catherine Emmerich, la plus célèbre visionnaire, extatique et stigmatisée du xixe siècle. Ces pages inspirées largement par les observations de Clemens Brentano ont contribué à vulgariser auprès du public français l’image de la sainte femme, auteur de La Douloureuse Passion. Aujourd’hui, elles continuent de poser au lecteur la question de la placer et du rôle du corps dans la trame profonde de l’expérience mystique.


________________________

SOMMAIRE

Le corps d’amour blessé
par Claude Louis-Combet


Préface du traducteur (1845)

Introduction du traducteur

Lettre de lord Shrewsbury à Ambroise Lisle Philipps, sur l’Extatique de Caldaro et
l’Addolorata de Capriana

Appendice

Notice sur Anne-Catherine Emerich

Notes de l’éditeur