Collections : Accueil - RELIGION - Atopia

NIDER Jean  

Les sorciers et leurs tromperies - 1436

La Fourmilière Livre V

2-84137-183-2 - Année : 2005 - 288 Pages - 26 €
Texte établi et traduit (latin) par Jean Céard
Annoté par J. Céard avec la collaboration de Sophie Houdard, Maxime Préaud et Daniel Teysseire
COMMANDE


Le théologien dominicain Jean Nider rédige dans les années 1436-1438 un livre intitulé La Foumilière (Formicarius) ; il lui donne la forme d’un dialogue entre un Théologien et un profane, qui, ayant besoin d’être affermi dans sa foi, est désigné du nom de Paresseux. Le dernier livre de cette œuvre de théologie morale, consacré aux sorciers et à leurs tromperies, est l’ancêtre abondamment utilisé des nombreux ouvrages de démonologie qui vont fleurir pendant deux siècles, à commencer par le célèbre Marteau des sorcières. Nourri de la Bible et de ses commentaires, des grandes œuvres théologiques modernes, notamment de celle de Thomas d’Aquin, curieux d’histoire et de médecine, il est aussi très attentif à l’actualité, rapporte quantité de curieuses aventures advenues de son temps et fournit, par exemple, l’un des premiers témoignages sur Jeanne d’Arc.
Rendre accessible cet ouvrage méconnu et fondateur est le but de cette édition : au texte latin révisé de la première édition publiée à Cologne vers 1480, elle joint une traduction intégrale et une annotation qui identifie les sources de l’auteur et dégage les grandes lignes de sa pensée.


______________________

SOMMAIRE

Des fourmis et des hommes
par Sophie Houdard

Paroles(s), Histoire(s), Doctrine(s) : la singularité textuelle du Formicarius
par Nicole Jacques-Lefèvre

Note sur l’établissement du texte
par Jean Céard

Prologue du livre de La fourmilière tel que l’a composé frère Jean Nider, éminent professeur de théologie, qui mena heureuse vie ici-bas au temps du concile de Constance et de Bâle


La fourmilière, livre V
Des sorciers et de leurs tromperies


Chapitre I
Signification des diverses couleurs dans l’Écriture Sainte. Que les esprits des hommes sont illusionnés de trois façons. Signification bonne ou mauvaise des troupes et cavaliers nocturnes

Chapitre II
Origine des troubles qui surviennent la nuit dans certaines demeures. Exemples. Comment se font les possessions démoniaques. Les six raisons pour lesquelles certains ne sont pas délivrés

Chapitre III
Signification de l’hiver et du froid. Des sept pratiques des sorciers. Comment ils mangent les enfants. Comment ils font profession de cet art. Si l’on peut sans péché enlever un maléfice.

chapitre IV
Qui sont les nécromants. Comment ils sont parfois mal payés par les démons. Comment les maléfices sont divinement empêchés. Comment ils suscitent des tempêtes.

Chapitre V
Le plaisir luxurieux est la glu de l’âme. Principalement, des sorciers, comment ils refroidissent la puissance générative, provoquent à l’amour ou à la haine, et si ceux qui vivent dans la charité peuvent être maléficiés. Examen des dommages causés par le vin. Comment on peut porter remède aux hommes frappés de frigidité, aux gens épris d’amour ou de haine et aux maléficiés de ce genre. Comment le bon ange est plus bénéfique aux gens de bien que le mauvais n’est maléfique aux pécheurs. Des nombreuses personnes qui, par les anges, sont devenues chastes ou eunuques

Chapitre VI
Examen des dommages causés par le vin. Comment on peut porter remède aux hommes frappés de frigidité, aux gens épris d’amour ou de haine et aux maléficiés de ce genre. Comment le bon ange est plus bénéfique aux gens de bien que le mauvais n’est maléfique aux pécheurs. Des nombreuses personnes qui, par les anges, sont devenues chastes ou eunuques

Chapitre VII
Qu’est-ce que la nourriture de la médisance. Comment parfois les sorciers font du mal aux juges. Comment ils voient les choses absentes. Et comment il disent parfois des choses contradictoires

Chapitre VIII
Combien il faut fuir le plaisir sexuel. Des femmes : combien il faut fuir celles qui, habillées en hommes, se disent publiquement envoyées par Dieu. Des trois choses qui gardent rarement un juste milieu, la langue, l’homme d’Église et la femme, choses qui sont les meilleures dans le bien mais parfois les pires dans le mal

Chapitre IX
Les trois façons de corriger les vices. Qu’il y a des démons incubes et succubes, comme il est prouvé par exemples et autorités

Chapitre X
Pureté et impureté de la chair et de l’esprit. Combien est dangereux le contact de l’homme et de la femme. Si les incubes engendrent. Comment certaines vierges qui conçoivent et enfantent ne perdent pas l’auréole des vierges. Remèdes pour mettre en fuite les incubes.
Comment certaines femmes s’imaginent avoir conçu seules

Chapitre XI
L’homme parfait est composé de trois hommes particuliers. Les possessions ont une double cause. Les six modes de la possession démoniaque. Que les possédés peuvent recevoir l’eucharistie. Que peuvent les exorcismes

Chapitre XII
Signification du tronc, de la racine, du bourgeon, de la fleur, des feuilles et des fruits. Des plantes, des pierres et des musiques : si elles peuvent écarter les démons. Des divers modes de possession, parfoisimaginaires par l’effet de la manie. Et des remèdes contre la manie