Collections : Accueil - RELIGION - Atopia

INSTITORIS Henry - SPRENGER Jacques  

Le Marteau des Sorcières - 1486

(Malleus Maleficarum)

2-84137-177-8 - Année : 2005 - 542 Pages - Epuisé
Traduit du latin et précédé de L'Inquisiteur et ses sorcières par Amand Danet

Réimpression octobre 2017
COMMANDE


Bréviaire des chasseurs de sorcières pendant deux siècles dans toute l'Europe, le Marteau des sorcières est sans doute le texte de démonologie le plus connu. Capital pour la compréhension des contagions de sorcellerie des XVe et XVIIe siècles, il apporte un témoignage d'une richesse exceptionnelle sur la vision du monde propre aux inquisiteurs et sur les fantasmes des sociétés médiévales.


______________________

SOMMAIRE

Le manuel de base du chasseur de sorcières

Un succès de librairie
La somme d'un Corpus traditionnel
Un dossier de mentalité

I. - DEUX AUTEURS UN RÉDACTEUR :

Un supérieur de la réforme dominicaine
Un Inquisiteur manœuvrier

II. - L'ESPACE ET LE TEMPS DU MARTEAU DES SORCIÈRES :
L'espace sociétaire
Une conjoncture de désordre
Un climat dramatisé

III. - L'IMAGINAIRE D'UNE MENTALITÉ ET D'UNE ACTION :
Un imaginaire d'angoisse fondamentale
Le mal de la Mère
La hantise du feu
Quelle image du Père ?
Une mélancolie secrète

IV. - DE LA THÉOLOGIE A L'IDÉOLOGIE :
Le désordre du monde est maléfique
Un désordre satanique
La femme-au-diable
Permissivité de Dieu et liberté humaine
Une idéologie de la répression

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

AVERTISSEMENT

MALLEUS MALEFICARUM
BULLE APOSTOLIQUE APPROBATION DE LA NOBLE UNIVERSITÉ DE COLOGNE APOLOGIE PLAN DU PRÉSENT TRAITE

PREMIÈRE PARTIE

QUESTION I
Affirmer l'existence des sorciers, est-ce tellement catholique qu' affirmer obstinément le contraire soit absolument hérétique ?

QUESTION II
Est-ce catholique d'affirmer que pour l'œuvre maléfique le démon a besoin de s'associer le sorcier, ou bien plutôt que l'un sans l'autre, démon sans sorcier et sorcier sans démon, peuvent réaliser l'œuvre ?

QUESTION III
Y a-t-il procréation d'hommes par les démons incubes et succubes ?

QUESTION IV
Par quels démons sont pratiqués l'incuba et le succubat ?

QUESTION V
D'où provient la prolifération des œuvres des sorcières ?

QUESTION VI
Qu'en est-il des sorcières qui se livrent aux démons ?

QUESTION VII
Les sorcières peuvent-elles  retourner les esprits des hommes pour l'amour ou la haine ?

QUESTION VIII
Les sorcières peuvent-elles empêcher l'acte de la puissance génitale ?

QUESTION IX
Les sorcières peuvent-elles illusionner jusqu'à faire croire que le membre viril est enlevé ou séparé du corps ?

QUESTION X
Les sorcières peuvent-elles par un sort changer des hommes en formes de bêtes

QUESTION XI
Les sages-femmes sorcières font-elles périr les enfants et offrent-elles les autres aux démons ?

QUESTION XII
La permission de Dieu concourt?elleelle aux maléfices ?

QUESTION XIII
Du rapport de la permission des maléfices aux deux permissions divines originelles

QUESTION XIV
Où l'on considère l'énormité (des crimes) des sorcières

QUESTION XV
Où l'on montre que souvent à cause des péchés des sorcières des innocents sont frappés

QUESTION XVI
Où l'on compare les œuvres des sorcières avec les autres espèces de superstition

QUESTION XVII
Où l'on compare les crimes des sorcières à tous les autres péchés des démons

QUESTION XVIII
Où l'on indique la manière de prêcher contre les raisons de laïcs mettant en doute la permission divine concernant les maléfices

DEUXIEME PARTIE
PREMIÈRE QUESTION PRINCIPALE

Quelqu'un peut-il être à ce point protégé par les bons anges qu'il ne puisse être «maléficié» par démons et sorcières ?

CHAPITRE I
Comment les démons par les sorcières attirent et séduisent des innocents pour augmenter cette trahison d'apostats

CHAPITRE II
Comment se fait la profession sacrilège et comment se rend l'hommage

CHAPITRE III
Comment les sorcières se transportent d'un endroit à un autre

CHAPITRE IV
Comment les sorcières se livrent aux démons incubes

CHAPITRE V
Comment les sorcières opèrent leurs maléfices sur toutes créatures, surtout en utilisant les sacrements de l'Eglise

CHAPITRE VI
Comment les sorcières savent frapper d'incapacité la puissance génitale

CHAPITRE VII
Comment les sorcières savent enlever aux hommes le membre viril

CHAPITRE VIII
Comment les sorcières donnent aux hommes des formes de bêtes

CHAPITRE IX
Comment pour opérer ces transmutations magiques les démons peuvent pénétrer des corps sans les blesser

CHAPITRE X
Comment par les sorcières les démons peuvent aller jusqu'à prendre possession des hommes

CHAPITRE XI
Comment les sorcières peuvent en général infliger toutes sortes d'infirmités et des plus graves

CHAPITRE XII
Comment les sorcières infligent aux hommes certaines autres infirmités particulières,

CHAPITRE XIII
Comment les sages-femmes sorcières infligent de plus grands maux aux enfants

CHAPITRE XIV
Comment les sorcières causent divers dommages aux bêtes

CHAPITRE XV
Comment les sorcières frappent bêtes et gens de l'orage et de la grêle

CHAPITRE XVI (XVII - XVIIII)
Comment trois pratiques maléfiques sont particulières aux hommes

DEUXIEME QUESTION PRINCIPALE
A propos des remèdes pour lever des maléfices,c'est le second objet principal de cette seconde partie - une question préalable se pose : Est-il licite de lever les maléfices par d'autres maléfices ou d'autres œuvres illicites ?

CHAPITRE I
Des remèdes de l'Eglise contre les démons incubes et succubes

CHAPITRE II
Des remèdes pour les ensorcelés dans leur puissance génitale

CHAPITRE III
Des remèdes pour les gens qui par maléfice sont fous d'amour ou de haine

CHAPITRE IV
Des remèdes pour les hommes qui par maléfice sont privés de leur membre viril ou changés en forme de bêtes

CHAPITRE V
Des remèdes pour les gens possédés du démon à partir d'un maléfice

CHAPITRE VI
Des exorcismes de l'Eglise comme remèdes pour toutes infirmités maléfiques

CHAPITRE VII
Des remèdes pour échapper aux orages et pour guérir les bêtes ensorcelées

CHAPITRE VIII
Des remèdes pour certaines afflictions maléfiques cachées

CHAPITRE IX
Des remèdes pour ceux qui se sont voués aux démons en vue d'un avantage temporel

TROISIÈME PARTIE

QUESTION GÉNÉRALE PRÉLIMINAIRE
Les sorcières, leurs partisans, leurs protecteurs et leurs défenseurs sont-ils si complètement sujets de la juridiction ecclésiastique diocésaine et de la cour civile, que les Inquisiteurs de la perversion hérétique soient exonérés de l'enquête sur leurs activités ?

QUESTION I
De la manière de commmencer un procès de la foi

QUESTION II
Du nombre des témoins pour un procès

QUESTION III
Du serment et de l'examen des témoins

QUESTION IV
Des conditions requises des témoins

QUESTION V
De l'admission des ennemis mortels comme témoins

QUESTION VI
De la poursuite du procès. Première action du juge : audition des témoins en présence de quatre autres personnes ; interrogatoires généraux et spéciaux de l'accusée

QUESTION VII
Eclaircissement sur les interrogatoires précédents et à propos des réponses négatives. Deuxième action : faut-il mettre l'accusée en prison ? quand doit-elle être considérée en flagrant délit de sorcellerie ?

QUESTION VIII
(suite de la précédente). Troisième action : faut-il incarcérer l'accusée ? comment l'arrêter

QUESTION IX
Quatrième action : que faire après l'arrestation ? faut-il manifester à l'accusée les noms des accusateurs ?

QUESTION X
Cinquième action : comment assurer la défense de l'accusée ? concession d'un avocat

QUESTION XI
Sixième action : que fera l'avocat si on ne lui fait pas connaître les noms des témoins ?

QUESTION XII
Septième action comment reconnaître une inimitié mortelle ?
Huitième action pour le cas où l'accusée récuse le juge

QUESTION XIII
Neuvième action : Remarques à l'adresse du juge avant les interrogatoires en prison et sous la torture

QUESTION XIV
Dixième action : de la manière de condamner l'accusée à la question. Comment la questionner le premier jour ? peut-on lui promettre la vie sauve ?

QUESTION XV
Onzième action : suite de la torture. Ruses et moyens qui permettront au juge de connaître à fond l'accusée. Comment il doi se prémunir des maléfices des sorcières. Raser les sorcières là où elles cachent leurs maléfices. Eclaircissements pour parer au maléfice de taciturnité

QUESTION XVI
Douzième action : quand interroger ? Reprise de l'interrogatoire ; dernières astuces à employer pour le juge

QUESTION XVII
De la purification canonique, et spécialement de l'épreuve du fer rouge, réclamée par les sorcières

QUESTION XVIII
De la nature de la sentence définitive

QUESTION XIX
De la mesure du soupçon par rapport à la sentence

QUESTION XX
De la première manière de prononcer la sentence (accusée reconnue non coupable)

QUESTION XXI
Deuxième manière : cas d'une (femme) simplement dénoncée par la rumeur publique

QUESTION XXII
Troisième manière : cas d'une dénoncée qui mérite d'être mise à la question

QUESTION XXIII
Quatrième manière: cas d'une dénoncée légèrement suspecte

QUESTION XXIV
Cinquième manière : cas d'une dénoncée fortement suspecte

QUESTION XXV
Sixième manière : cas d'une dénoncée violemment suspecte

QUESTION XXVI
Septième manière cas d'une dénoncée, de mauvais renom et suspecte

QUESTION XXVII
Huitième manière cas d'une dénoncée qui a avoué son hérésie, mais sans se repentir

QUESTION XXVIII
Neuvième manière : cas d'une dénoncée qui a avoué soit hérésie, relapse, bien que repentante

QUESTION XXIX
Dixième manière : cas d'une dénoncée qui a avoué son hérésie, non repentante, mais non relapse

QUESTION XXX
Onzième manière : cas d'une dénoncée qui a avoué son hérésie, mais relapse et non repentante

QUESTION XXXI
Douzième manière : cas du dénoncé, convaincu et pris en flagrant délit, mais qui s'obstine à nier en bloc

QUESTION XXXII
Treizième manière : cas du dénoncé, convaincu d'hérésie, mais fugitif et contumace

QUESTION XXXIII
Quatorzième manière : cas d'une personne dénoncée par une autre sorcière (déjà) livrée au bûcher (ou qui y est condamnée)

QUESTION XXXIV
Quinzième manière : cas de la sorcière qui enlève les maléfices, des sages-femmes et des archers-sorciers

QUESTION XXXV
Dans le cas d'appel (à Rome), que cet appel soit justifié ou fait à la légère