Collections : Accueil - RELIGION - Atopia

HROTSVITA DE GANDERSHEIM  

Oeuvres poétiques

Xe siècle

2-84137-090-9 - Année : 2000 - 360 Pages - 27.11 €
Traduit du latin, introduit et présenté par Monique Goulet
COMMANDE


Hrotsvita appartint, dans la deuxième moitié du xe siècle, au chapitre de dames nobles de Gandersheim, en Saxe. Son abbesse, Gerberge, était la nièce d'Otton ier, roi de Germanie. C'est probablement à la demande de sa supérieure que Hrotsvita composa ses poèmes historiques, à la gloire de la dynastie des Ottons et du monastère de Gandersheim. Outre un ensemble de dialogues dramatiques, dans le genre de Térence. mais inspirés par des récits hagiographiques, Hrotsvita écrivit une série de poèmes qui constituent un livre de légendes autour de quelques figures de la sainteté (La vierge Marie, Gengoul, Pélage, Théophile, Denys l'Aréopagite, Agnès...) L'œuvre de Hrotsvita est l'un des monuments littéraires les plus originaux de la langue latine du Haut Moyen Âge. Il s'en dégage le charme ambigu de la naïveté de l'inspiration mêlée au raffinement de l'écriture poétique.

Zélateurs de la première heure, les Français ont, durant le XIXe siècle, promu l'œuvre théâtrale au rang de chef-d'œuvre européen, l'ont inscrite dans les programmes d'histoire littéraire de la Sorbonne, et se sont livrés à son sujet à des batailles passionnées ; on leur doit aussi l'imagerie romantique de la nonne fragile, cloîtrée à Gandersheim, et distrayant ses sœurs par des représentations théâtrales. Depuis plus d'un siècle ils l'ont passablement négligée.