Collections : Accueil - RELIGION - Atopia

GALLONIO Antonio  

Traité des instruments de martyre - 1591

et des divers modes de supplice employés par les païens contre les chrétiens

2-84137-124-7 - Année : 2002 - 320 Pages - 26 €
Texte présenté par Claude Louis-Combet
COMMANDE


Le Traité des instruments de martyre, œuvre de l’oratorien Antonio Gallonio, a été publié en italien en 1591 et aussitôt traduit en latin par l’auteur lui-même. La première édition française date de 1659. Ce livre, très populaire, a été maintes fois réédité au cours du XVIIe et du XVIIIe siècle. Nous reprenons la traduction française modernisée publiée en 1904. L’ouvrage n’a pas été réédité en France depuis cette date.
Ce Traité qui prend appui sur les Actes des martyrs et sur les témoignages d’écrivains contemporains des persécutions, se présente comme un répertoire exhaustif, minutieusement documenté, des différents modes de tortures appliquées aux chrétiens des premiers siècles. Tout l’art de l’auteur se concentre sur les appareils et les procédés mis en œuvre dans les supplices. Hors de tout pathos, l’horreur naît de l’objectivité imperturbable avec laquelle les choses sont dites. Le texte a toute la froideur d’une encyclopédie et toute l’application d’un constat d’huissier. On apprend, de cette façon, quels furent les raffinements technologiques inventés par les tortionnaires, depuis la croix qui fut l’instrument du sacrifice de Jésus jusqu’au taureau d’airain et à la série des grils et des chevalets. Tout ce que l’on peut savoir sur l’éventrement, l’égorgement, les marques de fer, l’arrachage de la langue ou des seins est ici donné à lire pour l’instruction des fidèles sans commentaires édifiants ni envolées lyriques. Les gravures de Tempesta, de superbe facture baroque, illustrent le Traité de Gallonio qu’elles entraînent dans leur sillage esthétique.


_______________________


SOMMAIRE

CHAPITRE I
De la Croix, des Poteaux et autres engins de supplice, auxquels étaient suspendus les corps des chrétiens qui demeuraient fermes dans la confession du Christ

CHAPITRE II
De la Roue, de la Poulie et du Pressoir comme instruments de torture

CHAPITRE III
Du Cheval de bois, comme instrument de supplice et de plusieurs sortes de liens et entraves

CHAPITRE IV
Des divers instruments employés pour flageller les Saints Martyrs

CHAPITRE V
Des divers instruments que les Païens avaient coutume d'employer pour déchirer la chair des fldèles serviteurs du Christ, savoir : Griffes de fer, Tenailles et Etrilles

CHAPITRE VI
Plaques rougies au feu, Torches et Tisons enflammés

CHAPITRE VII
Du Taureau d'airain, de la Poêle, du Pot, du Chaudron, du Gril et du Bois de lit; aussi de la Chaise, du Casque, de la Tunique et autres instruments de supplice en fer rougi au feu

CHAPITRE VIII
De divers autres moyens par lesquels furent torturés, à l'aide du feu, les Saints Martyrs du Christ

CHAPITRE IX
Des autres instruments de torture et méthodes employés pour supplicier les Martyrs chrétiens, tels que : Stylets en fer des écoliers, Cloue, Soies, Lances, Epées, Flèches, ou bien : l'Eventrement, l'Egorgement, la Décapitation, les Brûlures et Marques au fer, les blessures avec la Hache et le broiement par la Massue

CHAPITRE X
Des autres instruments de torture et méthodes employée pour supplicier les Martyrs chrétiens, - tels que: Avoir les pieds, les mains, la langue (et les seins pour les femmes) coupés, les dents arrachées. Etre écorché tout vif. Etre exposé aux bêtes sauvages

CHAPITRE XI
Des autres Tortures et modes de martyre. Etre enterré vivant. Jeté dans les rivières, puits et fours à chaux. Avoir le ventre ouvert et autres choses semblables


CHAPITRE XII
Martyre envoyés en exil et condamnés aux travaux forcés ou aux mines





Table des planches


Fig I
A. Martyres suspendues par un pied
B. Suspendue par les deux pieds.
C. Elevée sur la croix, la tête en haut.
D. Clouée à la croix, la tête en bas.
E. Pendue par les deux bras, avec de lourds poids attachés aux pieds.
F. Femmes chrétiennes pendues par les cheveux.
G. Martyres pendues par un bras, avec d'énormes poids attachés aux pieds.


Fig. II
A. Martyr suspendu par les deux pieds, avec une grosse pierre attachée au cou.
B. Quelquefois les Saints Martyrs, après avoir été enduits de miel, étaient liés à des poteaux fixés en terre, et ainsi exposés aux rayons du soleil pour être torturés par les piqûres d'abeilles et de mouches.
C. Martyr suspendu par un pied; l'une des jambes est pliée au genou et est maintenue au moyen d'un cercle en fer, l'autre étant chargée d'une lourde masse de fer.


Fig. III
A. Martyr suspendu par les pouces, de lourdes pierres étant attachées à ses pieds.
B. Chrétiens pendus, un feu lent étant allumé au-dessous d'eux afin de les suffoquer; les victimes étant en même temps frappés avec des bâtons.


Fig. IV
A. Martyr suspendu par les pieds, sa tête étant en même temps broyée à coups de marteau.
B. Martyr suspendu par les mains qui sont liées derrière le dos, de lourds poids étant attachés à ses pieds et autour de son cou.


Fig. V
A. - Martyr suspendu par les mains (qui sont liées derrière son dos) et ayant les épaules chargées de paquets de sel, un bâillon de bois étant aussi mis dans sa bouche.


B. Martyr suspendu par un crampon.


Fig. VI
A. - Quelquefois les Martyrs étaient liés à la circonférence de grandes roues, et ainsi précipités d'une hauteur sur des endroits pierreux.


Fig. VII
A. Martyr dont les membres sont entrelacés dans les rayons d'une roue, sur laquelle il reste exposé pendant plusieurs jours jusqu'à ce qu'il meure.


B. Martyr lié à une roue étroite que l'on fait tourner, de sorte que son corps est horriblement déchiré par les piques de fer placées au-dessous.


Fig. VIII
A. Martyr lié à une roue que l'on fait tourner sur des piques de fer.


B. Lié à la circonférence d'une roue que l'on fait tourner au-dessus d'un feu allumé au-dessous.


Fig. IX
A. Poulie.
B. Martyrs étirés par la poulie.
C. Ecrasé dans la presse, juste comme on écrase le raisin et les olives pour faire le vin et l'huile.
D. Cabestan ou treuil.


Fig. X
A. Martyr, les mains liées derrière le dos, hissé dans l'air par une poulie.
B. Poulie.
C. Piques ou cônes pointus sur lesquels on laisse tomber les Martyrs.


Fig. XI
A. Martyr sur le cheval de bois.
B. Martyr suspendu au cheval.
C. Le cheval de bois.
D. Faisceaux consulaires.


E. Plate-forme ou échafaud sur lequel le cheval de bois était fixé


Fig. XII
Un Martyr, fortement lié par des courroies ou lanières, violemment tiré dans toutes les directions, et ainsi déchiré membre par membre.


Fig. XIII
Martyrs liés à un poteau fixé en terre ou à un pilier et battu avec persistance avec des bâtons jusqu'à ce qu'ils meurent.


Fig. XIV
A. Martyr lié à quatre pieux et frappé avec des bâtons.
B. Martyr lié nu sur des piques de fer et violemment frappé avec des bâtons.
C. Martyr ayant les mains et les pieds liés et également frappé avec un bâton.


Fig. XV
A. Martyr recevant des soufflets, des coups de pied, et ayant le visage meurtri à coups de poing.
B. Martyr lapidé.
C. Martyr dont le visage et la mâchoire sont meurtris avec une pierre.
D. Martyr écrasé sous une énorme pierre.


Fig. XVI
A. Griffes de fer.
B. Etrilles.
C. Crampons.


Fig. XVII
A. Martyr torturé au moyen des griffes de fer ou pinces.
B. Déchiré avec les crampons.
C. Lacérés avec les étrilles.


Fig. XVIII
A. Tisons enflammés ou flambeaux.
B. Torches de pin ou autre bois
C. Plaques de métal rougies au feu.


Fig. XIX
A. Martyr suspendu au cheval de bois et brûlé par la flamme des torches.
B. Martyr suspendu par les pieds à une poulie et torturé de la même façon.


Fig. XX
A. Cheval de bois.
B. Martyr descendu du Cheval et roulé sur des éclats de poterie.
C. Martyr sur lequel on verse de la chaux vive, de l'huile bouillante et autres choses semblables.


Fig. XXI
A. Martyr rôtissant sur la charpente de fer ou gril.
B. Pelle de fer pour remuer le feu de charbons.


Fig. XXII
A. Martyr jeté la tête la première dans un chaudron plein de plomb fondu ou d'huile bouillante.
B. Martyr dans une poêle à frire chaude.
C. Martyr plongé dans un pot bouillant.


Fig. XXIII
A. Mart yr dont les membres ont été coupés et mis dans la poêle.
B. Martyr dans le taureau d'airain.
C. Martyr placé sur le lit de fer et rôti.


Fig. XXIV
A. Martyr dont la main est remplie d'encens mêlé à des charbons embrasés et qui, forcé par la douleur de lacher l'encens, est considéré comme ayant sacrifié à l'idole.
B. Martyr revêtu de la tunique de fer et chaussé de souliers brû!aqts qui consument la chair jusqu'aux os.
C. Martyr assis sur la chaise de fer, tandis qu'on lui place sur la tête un casque rougi au feu.
D. Martyr dont les yeux sont brûlés par un tison enflammé.


Fig. XXV
A. Martyr torturé au moyen de fers rouges sous les aisselles.
B. Rôti sur des charbons ardents.
C. Martyr sur lequel on verse de la poix bouillante ou autres substances du même genre.


Fig. XXVI
Martyr forcé de marcher sur des charbons brûlants tandis qu'on lui verse sur la tête du plomb fondu, de la poix bouillante ou autres substances semblables.


Fig. XXVII
Martyrs envoyés en mer sur un vaisseau plein de combustible auquel on a mis le feu.


Fig. XXVIII
A. Martyr jeté dans une fournaise ardente.
B. Martyrs placés dans une tonne ou futaille et brûlés.
C. Martyr brûlé dans une chambre à laquelle on a mis le feu.
D. Pieds et mains liés et placé sur un bûcher enflammé.
E. Attaché à quatre chevilles fixées en terre, un feu brûlant au-dessous.
F. Lié par des cordes enduites d'huile et consumé par un feu au-dessous de lui.
G. Jeté dans une fosse remplie de charbons allumés.
H. Pelle en fer pour attiser le feu.


Fig. XXIX
A. Martyr blessé à mort par des garçons avec leurs stylets à écrire.
B. Martyr dont les membres sont amputés un par un.


Fig. XXX
A. Martyr auquel on enfonce un poignard dans la gorge.
B. Mis à mort à coups de flèches.
C. Frappé sur la tête à coups de hache.
D. Décapité avec un sabre.
E. Transpercé d'une lance.


Fig. XXXI
A. Martyrs torturés à l'aide d'un poinçon.
B. Frappé d'un coup de poignard.
C. Percé de clous.


Fig. XXXII
A. Martyr frappé à coups de massue ou de bâton.
B. Scié en deux avec une scie de fer.
C. Mains et pieds coupés.


Fig. XXXIII
A. Martyr auquel on coupe la langue.
B. Auquel on arrache les dents.
C. Amputation des seins.


Fig. XXXIV
A. Martyr auqueI on arrache la peau du visage.
B. Dont les pieds sont amputés.
C. Dont les jambes sont brisées.
D. Dont le front est brûlé.


Fig. XXXV
Martyrs écorchés vifs.


Fig. XXXVI
A. - Martyr transpercé d'un pieu pointu.
B. Martyr dont le ventre est ouvert et le foie arraché, que les païens mangent parfois.


Fig. XXXVII
A. Martyr lié par chaque jambe au sommet de deux arbres voisins qne l'on a courbés et rapprochés de force et qui seront bientôt relâchés brusquement.
B. Martyr torturé au moyen de roseaux effilés introduits sous les ongles de leurs mains et de leurs pieds.


Fig. XXXVIII
A. Martyr emprisonné dans un filet et exposé pour être mis en pièces par un taureau sauvage.
B. Jeté à terre pour être dévoré par les bêtes sauvages.
C. Enveloppé d'une peau de bête et donné en pâture aux animaux.
D. Les pieds fixés dans une qrande pierre et ayant des poinçons chauffés à blanc enfoncés sous les ongles, le martyr est livré aux chiens affamés.


Fig. XXXIX
A. Martyrs attachés au cou ou à la queue de chevaux sauvages et cruellement traînés par eux.
B. Traînés à travers les rues ou sur des endroits pierreux au moyen de cordes attachées à leurs pieds.


Fig. XL
A. Martyrs jetés dans des fosses profondes et enterrés jusqu'au cou par de la terre et des pierres.
B. Martyrs à moitié enterrés, les mains liées derrière le dos, et laissés ainsi pour périr.


Fig. XLI
A. Martyrs lancés la tête la première d'une hauteur.
B. Jeté dans un four à chaux.


Fig. XLII
A. Martyrs jetés dans une rivière, une grosse pierre au pied.
B. Jeté à l'eau enveloppé dans un filet.
C. Jeté dans un courant voisin, avec une pierre attachée au bras.
D. Avec un poids de plomb au cou.
E. Jeté la tête la première dans un puits.


Fig. XLIII
A. Martyr enfermé dans une boîte de plomb et noyé dans une rivière.
B. Cousu dans un sac avec un coq, une vipère, un singe et un chien, et jetés dans la mer ou dans une rivière voisine.


Fig. XLIV
A. Martyr traîné à travers la ville au moyen d'un collier de fer rivé à son cou.
B. Mis à nu et roulé sur des chardons de fer aigus.


Fig. XLV
A. Martyrs condamnés à travailler à la construction d'édifices publics.
B. Martyrs condamnés à tailler et à transporter des blocs de marbre pour les constructions.




Fig. XLVI
Trophée composé de presque toutes les sortes d'instruments employés pour torturer les Saints Martyrs.