Collections : Accueil - PHILOSOPHIE - Krisis

SIMONDON Gilbert  

L'individuation à la lumière des notions de forme et d'information

2-84137-181-6 - Année : 2006 - 576 Pages - 37 €
Préface de Jacques Garelli
COMMANDE


De l’atomisme de Démocrite au principe d’indétermination de Heisenberg, de la pensée de l’individuel d’Aristote au retour à la chose même de Husserl, de l’ego cartésien et de la monade leibnizienne au Dasein heideggerien, la question de la genèse de l’individu n’a cessé de hanter les préoccupations des philosophes et des hommes de science. Par delà le champ d’une investigation épistémologique, qui tient compte des thèses de la thermodynamique, de la fabrication des objets techniques, de la formation des cristaux, l’originalité de Gilbert Simondon est de questionner en son fond historique et philosophique l’idée même de principe d’individuation. Attitude méthodologique qui conduit à concevoir sous un jour radicalement neuf les rapports d’empiétements et de chevauchements de l’individu à l’égard du champ transindividuel dont il émane et qui lui demeure toujours coprésent dans ses mutations et ses métamorphoses.
Ni objet ni sujet purs, chaque individu, sous son apparente identité, se révèle dès lors théâtre d’individuations, où s’entrecroisent les tensions résolutrices d’un champ préindividuel formant monde. Situation qui conduit Gilbert Simondon à développer une conception renouvelée de l’information qui, par delà l’idéalisme et le réalisme emprunté aux techniques du message codé, se révèle dans sa conception de la transduction, structure d’être et acte de connaissance en voie de résolution.
L’originalité de cette œuvre est d’allier à une rigoureuse réflexion d’ordre épistémologique et technique ancrée dans notre contemporanéité, une méditation historique de la tradition qui ne craint pas de remettre en question des attitudes philosophiques qui semblaient et semblent toujours aller de soi. Il s’agit en fait de réformer nos principes et nos concepts opératoires pour aborder, sous un jour neuf, le problème crucial de l’individu.

Nouvelle édition, rassemblant L’Individu et sa genèse physico-biologique, paru en 1964, aux P.U.F. (réédité dans notre collection Krisis), et L’Individuation psychique et collective, paru chez Aubier en 1989, qui formaient ensemble la thèse de doctorat de Gilbert Simondon, L’Individuation à la lumière des notions de Forme et d’Information, ainsi que Histoire de la Notion d’Individu, inédit.



________________________

SOMMAIRE

Avertissement

Introduction à la problématique de Gilbert Simondon
par Jacques Garelli


L’INDIVIDUATION A LA LUMIERE DES NOTIONS
DE FORME ET D’INFORMATION


INTRODUCTION


PREMIERE PARTIE
L’individuation physique


Chapitre premier : FORME ET MATIERE
I. – FONDEMENTS DU SCHEME HYLEMORPHIQUE. TECHNOLOGIE DE LA PRISE DE FORME
1. Les conditions de l’individuation
2. Validité du schème hylémorphique ; la zone obscure du schème hylémorphique ; généralisation de la notion de prise de forme ; modelage, moulage, modulation
3. Limites du schème hylémorphique

II. – SIGNIFICATION PHYSIQUE DE LA PRISE DE FORME TECHNIQUE
1. Conditions physiques de la prise de forme technique
2. Formes physiques implicites et qualités
3. L’ambivalence hylémorphique

III. – LES DEUX ASPECTS DE L’INDIVIDUATION
1. Réalité et relativité du fondement de l’individuation
2. Le fondement énergétique de l’individuation : individu et milieu

Chapitre II : FORME ET ENERGIE
I. – ÉNERGIE POTENTIELLE ET STRUCTURES
1. Énergie potentielle et réalité du système ; équivalence des énergies potentielles ; dissymétrie et échanges énergétiques
2. Ordres différents d’énergie potentielle ; notions de changements de phase, d’équilibre stable et d’équilibre métastable d’un état ; théorie de Tamman

II. – INDIVIDUATION ET ETATS DE SYSTEME
1. Individuation et formes allotropiques cristallines ; être et relation
2. L’individuation comme genèse des formes cristallines à partir d’un état amorphe
3. Conséquences épistémologiques : réalité de la relation et notion de substance

Chapitre III : FORME ET SUBSTANCE
I. – CONTINU ET DISCONTINU
1. Rôle fonctionnel de la discontinuité
2. L’antinomie du continu et du discontinu
3. La méthode analogique

II. – PARTICULE ET ENERGIE
1. Substantialisme et énergétisme
2. Le processus déductif
3. Le processus inductif

III. – L’INDIVIDU NON SUBSTANTIEL. INFORMATION ET COMPATIBILITE
1. Conception relativiste et notion d’individuation physique
2. La théorie quantique ; notion d’opération physique élémentaire intégrant les aspects complémentaires de continu et de discontinu
3. La théorie de la double solution en mécanique ondulatoire
4. Topologie, chronologie et ordre de grandeur de l’individuation physique


DEUXIÈME PARTIE
L’individuation des êtres vivants

Chapitre premier : INFORMATION ET ONTOGENESE : L’INDIVIDUATION VITALE
I. – PRINCIPES POUR UNE ETUDE DE L’INDIVIDUATION DU VIVANT
1. Individuation vitale et information ; les niveaux d’organisation ; activité vitale et activité psychique
2. Les niveaux successifs d’individuation : vital, psychique, transindividuel

II. – FORME SPECIFIQUE ET SUBSTANCE VIVANTE
1. Insuffisance de la notion de forme spécifique : notion d’individu pur ; caractère non univoque de la notion d’individu
2. L’individu comme polarité ; fonctions de genèse interne et de genèse externe
3. Individuation et reproduction
4. Indifférenciation et dédifférenciation comme conditions de l’individuation reproductrice

III. – INFORMATION ET INDIVIDUATION VITALE
1. Individuation et régimes d’information
2. Régimes d’information et rapports entre individus
3. Individuation, information, et structure de l’individu

IV. – INFORMATION ET ONTOGENESE
1. Notion d’une problématique ontogénétique
2. Individuation et adaptation
3. Limites de l’individuation du vivant. Caractère central de l’être. Nature du collectif
4. De l’information à la signification
5. Topologie et ontogénèse

Chapitre II : L’INDIVIDUATION PSYCHIQUE
I. L’INDIVIDUATION DES UNITES PERCEPTIVES ET LA SIGNIFICATION
1. Ségrégation des unités perceptives ; théorie génétique et théorie de la saisie holistique ; le déterminisme de la bonne forme
2. Tension psychique et degré de métastabilité. Bonne forme et forme géométrique ; les différents types d’équilibre
3. Relation entre la ségrégation des unités perceptives et les autres types d’individuation. Métastabilité et théorie de l’information en technologie et en psychologie
4. Introduction de la notion de variation quantique dans la représentation de l’individuation psychique
5. La problématique perceptive ; quantité d’information, qualité d’inford’information, intensité d’information

II. – INDIVIDUATION ET AFFECTIVITE
1. Conscience et individuation ; caractère quantique de la conscience
2. Signification de la subconscience affective
3. L’affectivité dans la communication et l’expression
4. Le transindividuel
5. L’angoisse
6. La problématique affective : affection et émotion

III. – PROBLEMATIQUE DE L’ONTOGENESE ET INDIVIDUATION PSYCHIQUE
1. La signification comme critère d’individuation
2. La relation au milieu
3. Individuation, individualisation et personnalisation. Le bisubstantialisme
4. Insuffisance de la notion d’adaptation pour expliquer l’individuation psychique
5. Problématique de la réflexivité dans l’individuation
6. Nécessité de l’ontogénèse psychique

Chapitre III.
LES FONDEMENTS DU TRANSINDIVIDUEL ET L’INDIVIDUATION COLLECTIVE
I. – L’INDIVIDUEL ET LE SOCIAL, L’INDIVIDUATION DE GROUPE
1. Temps social et temps individuel
2. Groupes d’intériorité et groupes d’extériorité
3. La réalité sociale comme système de relations
4. Insuffisance de la notion d’essence de l’homme et de l’anthropologie
5. Notion d’individu de groupe
6. Rôle de la croyance dans l’individu de groupe.
7. Individuation de groupe et individuation vitale
8. Réalité préindividuelle et réalité spirituelle : les phases de l’être

II. – LE COLLECTIF COMME CONDITION DE SIGNIFICATION
1. Subjectivité et signification ; caractère transindividuel de la signification
2. Sujet et individu
3. L’empirique et le transcendantal. Ontologie précritique et ontogénèse. Le collectif comme signification surmontant une disparation
4. La zone opérationnelle centrale du transindividuel ; théorie de l’émotion

CONCLUSION

Répertoire bibliographique


COMPLEMENTS
Note complémentaire sur les conséquences de la notion d’individuation

Chapitre premier
VALEURS ET RECHERCHE D’OBJECTIVITE
1. Valeurs relatives et valeurs absolues
2. La zone obscure entre le substantialisme de l’individu et l’intégration au groupe
3. Problématique et recherche de compatibilité
4. Conscience morale et individuation éthique
5. Éthique et processus d’individuation

Chapitre II
INDIVIDUATION ET INVENTION
1. Le technicien comme individu pur
2. L’opération technique comme condition d’individuation. Invention et autonomie ; communauté et relation transindividuelle technique
3. L’individuation des produits de l’effort humain
4. L’attitude individuante dans la relation de l’homme à l’être technique inventé.
5. Caractère allagmatique de l’objet technique individué


Histoire de la notion d’individu



SUPPLEMENTS

Analyse des critères de l’individualité

Allagmatique

Forme, information, potentiels