Collections : Accueil - PHILOSOPHIE - Krisis

HAAR Michel  

La fracture de l'histoire

Douze essais sur Heidegger

2-84137-009-7 - Année : 1995 - 304 Pages - 22.87 €
COMMANDE


Ce qu'on appelle "la fin de l'histoire" - sa fracture, c'est la fin de l'histoire transcendantale. Il y a fracture surtout parce que nous assistons à ce prodigieux bouleversement qu'est la rupture de deux histoires autrefois distinctes mais rigoureusement coordonnées: d'un côté l'histoire empirique; de l'autre l'histoire époquale, "Histoire universelle" en termes hégéliens, "Histoire de l'Etre", suivant Heidegger. L'événementiel et l'historial se scindent, se dissocient.
L'ouvrage est composé de trois parties: - Temporalité et affectivité: le difficile dépassement de la métaphysique" - Le différend avec Nietzsche - La fracture de l'histoire.


________________________

SOMMAIRE

Avant-propos
«L'Histoire de l'Être est terminée»

PREMIERE PARTIE
TEMPORALITE ET AFFECTIVITE
Le problématique dépassement de la métaphysique

1. La pensée de l'être et l'éclipse du moi

2. L'énigme de la quotidienneté

3. Temporalité «originaire» et temps «vulgaire»

4. La métaphysique dans Sein und Zeit

5. Le temps vide et l'indifférence à l'être

SECONDE PARTIE
LE DIFFEREND AVEC NIETZSCHE

6. La physiologie de l'art : Nietzsche revu par Heidegger

7. L'impensé ambivalent du surhomme

8. L'adversaire le plus intime

TROISIEME PARTIE
LA FRACTURE DE L'HISTOIRE

9. Stimmung, époque et pensée

10. Le tournant de la détresse ou : comment l'époque de la technique peut-elle finir ?

11. «Achèvement de la métaphysique» et «nouveau commencement»

12. La métaphysique inachevable ?

Index des noms de personnes