Collections : Accueil - PHILOSOPHIE - Krisis

FORESTIER Florian  

Le Réel et le transcendantal

2-84137-319-2 - Année : 2015 - 240 Pages - 20 €
COMMANDE


S'il y a sens à parler d'un problème du réel, c'est du point de vue d'une réflexivité qui pose le concept même de réel. L'intérêt de la phénoménologie est de reconduire à la structure de cette réflexivité au sein de l'expérience. Le concret phénoménologique ne se révèle pas seulement dans la description (si subtile et attentive soit-elle), mais dans l'explicitation de la description. Il faut donc coordonner ces deux dimensions, la tension phénoménologique vers le concret et la tension réflexive dégageant ce même concret comme concret en l'analysant dans sa relation au discours qui l'élabore. C'est l'articulation de ces deux dimensions que nous caractérisons de démarche transcendantale. Tel est donc le discours philosophique transcendantal : il réfléchit ses propres conditions d'effectuation et celles de ce qu'il déploie. Cette transcendantalité s'exprime à travers la mise à jour d'un réseau de co-implications; une dimension de l'expérience se révèle par rapport à une autre, dont la mise au clair renvoie à son tour à d'autres types de structures qui ne prennent elles-mêmes sens qu'au regard du processus de pensée qui revient à les poser.

à travers l'analyse de corpus, husserliens d'abord, puis heideggériens, merleau-pontyens, richiriens, etc., cet ouvrage tend à dégager une telle logique transcendantale pour situer les décisions fondamentales de ces philosophies dans un espace problématique, et à mieux comprendre ce qui en motive chaque fois le geste. Pour conclure, suit un exposé plus détaillé des traits caractéristiques d'un tel transcendantalisme dynamique.






_________________________

SOMMAIRE



Remerciements

Introduction

Préliminaire
A. De quoi parle la phénoménologie?

B. Le réel et le sens
§ 1. Le réel et sa soustraction
§ 2. La transitivité du sens, l'auto-affection, la réflexivité
C. Ré-ouvrir le transcendantal au-delà de Husserl


Chapitre 1. La phénoménologie et la rencontre du transcendantal

A. La systématique transcendantale selon Jacques English

B. Vers le phénomène: le sens et l'eidétique3
§ 1. La problématique inaugurale des Recherches logiques
a. Le réalisme de l'objet
b. La plasticité des structures intentionnelles
§ 2. L'idéalité de la signification: les germes de l'eidétique et les germes de la question du sens
a. L'idéalité et son instanciation dans l'acte intentionne
b. Signification et réflexivité
§ 3. La question de l'eidétique
a. Essence et réflexivité
b. Le concept d'essence
c. Décrire l'acte à même son effectuation: la rencontre de l'essence
§ 4. La signification, le sens et la structure de l'en-tant-que
a. La mise à jour d'un niveau de description intercalaire
b. Les deux faces de la signification
c. L'acte et le processus du devenir-objet pour la conscience

C. Le phénomène
§ 1. Le phénomène comme totalité articulée
§ 2. Le phénomène et ce qui se montre

D. La phénoménologie transcendantale
§ 1. Transcendantal et systématique
§ 2. Les outils du tournant transcendantal
§ 3. Le sens de la constitution
a. La constitution du sens
b. La constitution comme sens
c. Au-delà du noème?
§ 4. Le sens de la genèse
a. Des contraintes de la visée à la constitution de l'objectivité
c. La genèse, entre unités perceptives et eide
§ 5. La scientificité de la phénoménologie
a. Une téléologie orientée vers l'objectivité
b. Le transcendantal et ses modèles mathématiques
c. De la fondation à la dérivation

Synthèse

Chapitre 2. L'élargissement du transcendantal
A. De la perception à la structure monde
§ 1. Existence et jugement
a. Matière et qualité d'acte
b. La problématique du jugement d'existence
c. Dans les Recherches Logiques: une dialectique
d. Dans la phénoménologie eidétique: une téléologie normée par une idéalité
e. De la dialectique intentionnelle au sens se faisant
§ 2. Les structures de l'extériorité dans la phénoménologie transcendantale de Husserl
a. Horizontalité et affectivité chez Husserl
b. La dimension transcendantale de l'affectivité
c. L'affectivité, condition de possibilité de la relation de la conscience à ses objets 106
d. La dimension transcendantale de l'affectivité
§ 3. La forme-monde
a. La question des modalités noétiques
b. L'Urdoxa
c. Les difficultés du concept de monde
Synthèse

B. De la mise en mouvement du monde à son dépassement dans l'Ereignis
§ 1. La coappartenance originelle de «l'intentio et de l'intentum»
a. Les fondements transcendantaux de la structure intentionnelle
b. De la significativité à l'étantité
c. La redensification phénoménologique du monde?
§ 2. À quoi nous expose l'être-jeté?
a. L'existence et son mouvement
b. L'ambiguïté du dépassement heideggérien
c. L'ambiguité du concept de monde. La transcendance
§ 3. Du transcendantal au dimensionnel. La touche de la transcendance
a. Le contact et la transcendance
b. Le monde et la terre
c. Transcendance, finitude, espace
d. De l'effacement de la structure intentionnelle dans le monde à la dimensionnalisation du transcendantal dans l'Ereignis
Synthèse

Chapitre 3 : La mise en mouvement du transcendantal
A. Le monde et le phénoménologique?
§ 1. Le monde et l'auto-apparition de l'être
a. De la Vie à l'être, de l'être au phénomène
b. L'apparaître comme mouvement de l'être?
c. L'être et la réflexivité
§ 2. Le phénomène dans l'épaisseur du pli
a. La déhiscence de l'être comme sens
b. Le pli et le phénomène

B. Le champ phénoménologique et ses concrétions. Plongée dans la phénoménologie de Marc Richir
§ 1. Vers le champ phénoménologique
a. La richesse du champ phénoménologique
b. La libération du phénomène
§ 2. Les outils de la refondation richirienne
a. Le rien-que-phénomène
b. Le schématisme
c. Le sens se faisant comme concrétion
d. Strates et architectonique
§ 3. La phantasia et ses ancres
a. L'imagination comme prolifération schématique
b. Lacunes et institution symbolique
c. Vers une phénoménologie-fiction
Synthèse

Chapitre 4 : L'extériorité et le statut du phénoménologique
A. La mise en mouvement du transcendantal et la libération d'une transcendance sans nom
§ 1. L'impossible phénoménologisation de la transcendance: le paradoxe de la donation
§ 2. Plus d'une langue
a. Phénoménologie de l'extériorité ou phénoménologie à l'épreuve de l'extériorité?
b. L'idée d'une économie transcendantale
c. La complication de l'expression
§ 3. De Derrida à la phénoménologie
a. Le quasi-transcendantal
b. La phénoménologie et la métaphysique de la présence
c. Le zigzag phénoménologique comme dépassement de la déconstruction

C. La possibilité pure de la phénoménologie
§ 1. Le discours phénoménologique
a. La problématique canonique du kantisme et la question de la chose en soi
b. De l'attitude dans laquelle le philosophe se tient vis-à- vis des choses, de la pré-orientation de son discours et des possibilités internes de son dessaisissement
§ 2. L'économie de ce discours: le jeu de l'absolu
a. La mutité de l'absolu
b. Le moment phénoménologique et l'impensabilité de l'absolu
c. Le transcendantal, l'expérience transcendantale, le transcendantal comme expérience de la quête des fondements
§ 3. Le phénoménologique et le spéculatif
a. Quel contenu pour le savoir absolu?
b. La constitution réflexive du phénomène
c. Le phénomène comme révélation
§ 4. Le transcendantal comme réflexivité agie
a. L'enrichissement du zigzag phénoménologique
b. Le régime de la co-implication comme paradigme naissant. Quelques considérations épistémologiques
Synthèse


Conclusion
A. Les motivations d'une phénoménologie transcendantale
B. Le sens d'une phénoménologie transcendantale