Collections : Accueil - RELIGION - Petite Atopia

PHILALÈTHE Timothée  

De la modestie des femmes

2-84137-129-8 - Année : 2002 - 208 Pages - 9.15 €
PCA n° 28

Texte présenté par François Bouchet

COMMANDE


Ni les menaces terribles des prophètes, ni la foudroyante éloquence des apôtres, ni les raisonnements des Docteurs et des Pères, ni les cris de toute l’Église depuis deux mille ans n’ont pu encore faire rompre aux filles et aux femmes l’attache qu’elles ont à la vanité des parures et au luxe des habits.
Sous l’édifiant pseudonyme de Timothée Philalèthe, un apologiste de la foi chrétienne cherche à affirmer dans toute conscience la nécessité de vivre d’après une règle commune, permettant aux fidèles, sans choquer la bienséance, de marcher tout le cours de la vie devant Dieu, qui d’en-haut contemple notre état. L’auteur expose, dans une paraphrase torsadée de Tertullien, Clément d’Alexandrie, Cyprien, Ambroise, Jérôme, Jean Chrysostome, Augustin, tous les arguments capables de détourner les mondaines du soin trop curieux de s’ajuster, en leur représentant l’économie du salut par le choix d’un vêtement respectable et le maintien d’un honnête extérieur.
Le traité De la Modestie est un abrégé de littérature patristique touchant à la question délicate des soins corporels et des artifices de beauté, et un manuel de piété, où est enseigné le bien de se parer, non de l’éclat des ornements et des superfluités, mais de celui des grâces et des vertus. Des trésors d’intelligence et de sagesse sont réunis et déployés suivant le nombre apostolique des douze Motifs qui composent l’ouvrage, et illustrent la magnificence de la prose religieuse et morale du Grand Siècle.